Bénéficiaires

1- Soavelo
2- Les jumeaux maudits

1- Soavelo, le pasteur de Befasy

A 80 km au sud de Tuléar (Sud Est de Madagascar), Befasy est un endroit magnifique, calme et situé dans une petite baie avec un lagon turquois bleu. Il abrite un village Vezo assez isolé, connu comme étant le principal village de pêcheurs de tortues de mer de la région. En se faufilant entre les cases, on remarquera des spécimens vivants de ces animaux attachés aux piliers en bois. Derrière les maisons s’étendent une ligne d’arbres et d’arbustes une des végétations les plus sèches de Madagascar

Les villageois de Befasy sont aussi réputés pour être d’habiles artisans potiers dans la fabrication de grandes jarres à eau. La température moyenne annuelle est de 25°C et il y a peu de précipitations, quelque soit la période de l’année, à Befasy.

La plage est le lieu de la vie quotidienne des gens, où ils font la vaisselle, lavent leurs vêtements et où les enfants jouent. Les Vezo vivent tous de la mer, ce sont des pêcheurs. Aujourd’hui, les pêcheurs de Befasy doivent aller de plus en plus loin en mer pour trouver suffisamment de poissons pour nourrir leurs familles.

Soavelo et sa famille

Soavelo est le pasteur de la CEIM de ce village, il a 4 enfants. Son soutien mensuel est de 90 000 Ar (23 €) et ne lui suffit pas pour faire vivre sa famille.
En effet les 90 000 Ar ne couvre que quelques jours de leur dépense.

Soavelo a déposé à la MEIM un projet pour acheter une pirogue et des filets en vue d’une ressource financière par la pêche.
Le projet est évalué à 700 000 Ariary (175 €). Et, il a accepté de rembourser de l’ordre de 10 000 Ar/mois (2,5 €).

Votre participation

Grâce à votre voyage, les pasteurs comme Soavelo recevront des aides financières pour compléter leur revenu. Nous inclurons une somme fixe par voyageur dans le tarif final de votre voyage.

Soavelo église CEIM
La maison de Soavelo

Eglise CEIM Soavelo Befasy
L’église de Soavelo

Beheloka

Un peu plus au sud, à environ 30 km, se trouve Beheloka, un autre très magnifique lagon peu connu des touristes mais très apprécié par des surfeurs en quête de spot. Beheloka est tellement coupé du monde que jusqu’en 2012, les 400 familles de ce village de pêcheurs devaient faire 6 à 12 km pour avoir de l’eau potable, selon le WWF.

Beheloka, un lagon incroyable, des baleines juste derrière la barrière

Beheloka, un lagon incroyable, des baleines juste derrière la barrière 😨🐋

Posted by Djavad Laldjee on Monday, November 13, 2017

||

||

||

2- Les jumeaux maudits

Emmanuella et Michella sont des jumelles abandonnées par leur parent à leur naissance. Il fût une époque où ces jumelles maudites auront été jetées dans un enclos de troupeau de zébus pour être piétinées…

Le peuple Antambahoaka perpétue encore aujourd’hui cette tradition qui puise son origine sur des histoires d’ancêtres qui ont eu des jumeaux et qui ne les a pas porté que du malheur.

Dès la naissance, les bébés jumeaux sont abandonnés et rejetés, la mère s’en désintéresse en leur tournant le dos au propre comme au figuré. Refusant de les allaiter et de les couvrir des vêtements, puis ils sont remis à un centre d’accueil d’enfants abandonnés en cas de naissance en ville. En brousse , ils sont déposés au pied d’un arbre ou aux bord de la route dans un panier ou dans un carton . Ils sont donc cédés à quelqu’un d’autre, étant considérés comme « morts » socialement par leurs parents biologiques. Les jumeaux ne sont pas admis comme membre de la famille et de la communauté, ce qui se traduit par l’exclusion dans des cérémonies rituelles du clan.

En octobre 2007, Pauline avec l’aide de Rosa son mari a décidé d’accueillir des jumeaux abandonnés. C’est ainsi qu’est née l’Association Tanjona, un centre d’accueil situé dans la périphérique d’Antananarivo.

Le centre accueille aujourd’hui 37 enfants. Ces enfants appellent Pauline et Rosa, « Mama et Dada ».

Pauline et Rosa

Les besoins actuels:

  • avoir un aire de jeux pour les enfants
  • peindre les murs de l’enceinte

Votre participation

Pendant 7 à 10 jours, vous allez pouvoir aider Pauline et Rosa par une des actions suivantes: participer à la construction d’une aire de jeux pour enfants ou peindre les murs de l’enceinte