Visas Madagascar Santé vaccins

Visas Madagascar / Santé | Vaccins

Visas de séjour

Votre passeport doit être valable 6 mois après le retour du voyage. Vous devriez justifier aussi votre billet retour.

Le visa pour Madagascar est obligatoire et payant (+/- 35 €). Il est délivré à l’arrivée à l’aéroport international d’Ivato à Antananarivo.

D’autre part, vous devez vous acquitter d’une vignette (servant à promouvoir et développer le tourisme) de 10 €, payable à l’aéroport, à votre arrivée.

Représentation française sur place

Ambassade de France à Madagascar

3 rue Jean-Jaurès
Ambatomena
BP 204
Antananarivo
Tél : [261] (20) 22 398 98
Fax : [261] (20) 22 399 27
Site : http://www.ambafrance-mg.org/

 

Représentation

En France

Ambassade de Madagascar en France

4, avenue Raphaël
75016 Paris
Tél : 01.45.04.62.11
Fax : 01.45.03.31.75

En Belgique

Ambassade de Madagascar : avenue de Tervueren, 276, 1150 Bruxelles.
Tél. : (02) 770-17-26. Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h.

En Suisse

Ambassade de Madagascar : 38 avenue de Riant-Parc, 1209 Genève. Tél : (022) 740-16-50.
Consulats de Madagascar : 14, Kappelergasse, BP 2517, 8022 Zurich. Tél. : (044) 212-85-66. Ouvert le mardi de 8h30 à 11h30.

Au Canada

Ambassade de Madagascar : 3, rue Raymond, Ottawa, Ontario, K1R-1A3. Tél. : 613-567-0505.

 

Vaccins

Il n’ y a pas de vaccins obligatoires pour venir à Madagascar, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés notamment pour un voyage en Afrique noire continentale (prévu avant ou après votre séjour). Le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ.

Par contre,  il est vivement conseillé pour les vaccins suivants:

  • la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, (DTCP)
  • les hépatites A et B,
  • la rougeole pour les enfants,
  • la fièvre typhoïde et rage pour les voyages plus longs et surtout pour les enfants.
  • Le paludisme, très présent dans toute la Grande île. Sa forme est souvent sévère. Pour la prévention, nous vous conseillons de consulter votre médecin. La protection concerne les piqures de moustiques vecteurs de maladies comme la dengue, chikungunya, virus Zika,..
  • Si la prévention par chloroquine-proguanil (Savarine) reste suffisante sur les côtes sud et ouest et sur les hauts-plateaux, elle peut ne pas l’être sur la côte est autour de Tamatave (Toamasina) et du canal des Pangalanes ; là, les voyageurs devront se protéger, par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou Doxycycline. Compte tenu du risque d’effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu’en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

 

Voyage à Madagascar : les précautions sanitaires

Madagascar est une ile merveilleuse, mais qui figure encore parmi les pays les plus pauvres du monde. Certains risques sanitaires y sont ainsi présents, mais rassurez-vous, si vous suivez nos recommandations, vous y passerez un agréable séjour.

Protégez-vous des moustiques

Madagascar est une ile tropicale où les moustiques sont nombreux. Le risque de paludisme y est ainsi élevé. Lors de votre séjour, prenez des mesures individuelles contre le paludisme. D’une manière générale, un traitement préventif à base de chloroquine-proguanil (laboratoire Savarine) ou par atovaquone Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) peuvent suffire. Toutefois, par mesure de précaution, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant. Il saura vous indiquer les précautions à prendre. N’oubliez pas aussi d’amener dans vos bagages (vous pouvez aussi en faire l’achat sur place) des répulsifs antimoustiques. La plupart pour ne pas dire toutes les chambres d’hôtels de l’île sont équipées de moustiquaires, dormez dedans la nuit, pour éviter de vous faire piquer par les moustiques.

Faites attention à ce que vous mangez et à vos comportements !

Pour éviter tout risque d’infection alimentaire, nous vous conseillons de bien faire attention à tout ce qui touche l’alimentation. Autant que possible, lavez-vous fréquemment les mains, n’hésitez pas à utiliser un gel lavant vendu en pharmacie. Privilégiez aussi les boissons capsulées ou traitées. Mangez des aliments cuits et chauds.

Comme la plupart de ces iles sœurs, Madagascar fait malheureusement face à la recrudescence des maladies sexuellement transmissibles, favorisée par l’apparition du tourisme sexuel. Rappelons que les autorités locales répriment sévèrement ce type de délit, surtout envers les mineurs !

Ne vous baignez pas n’importe où

Madagascar est entourée d’eau, mais ce ne sont pas toutes les eaux qui sont propices à la baignade. D’une manière générale, les bains dans les rivières sont formellement interdits, en raison des risques élevés de parasitoses intestinales, cutanées ou urinaires. Même sur les plages, faites toujours très attention. Certains animaux venimeux marins comme les coquillages, les poissons et les méduses peuvent échouer sur la plage. Par mesure de sécurité, nous vous conseillons de mettre des chaussures à semelles épaisses, quand vous vous promenez sur la plage. Écoutez également la population locale, elle saura vous avertir si tel ou tel animal représente un risque pour votre santé. Évitez de les toucher, même si vous les trouvez morts sur la plage.

Si vous séjournez à Tamatave, faites très attention à l’endroit où vous allez vous baigner. Des requins peuvent roder à certains endroits, rendant les bains en mer assez dangereux. Pour les adeptes de la plongée sous-marine, nous vous conseillons de pratiquer votre passion dans les centres dotés de bons équipements comme les centres de Nosy-Be, Sainte-Marie, Bélo-sur-Mer ou encore Ifaty.

 

 

Sécurité

Consultez le site d’Ariane pour les ressortissants français. C’est un service du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Notez que l’inscription ne crée aucune obligation d’intervention de ce ministère.

Vous pourrez vous inscrire afin de:

  • recevoir des recommandations de sécurité par courriels si la situation dans le pays le justifie
  • être contacté en cas de crise dans votre pays de destination
  • la personne contact que vous aurez désignée pourra également être prévenue en cas de besoin